Se lever à 5h pour faire du sport, ma petite technique secrète

Il ne s’écoule pas une semaine sans que l’on me demande où je trouve le temps pour m’entraîner autant. En répondant qu’une bonne partie de mes entraînements se déroulent le matin avant d’aller travailler, en général, j’ai droit à un « Mais comment tu fais pour te lever si tôt ?». Voici ma technique.

Avant que je vous explique comment je parviens à me lever très tôt 3 à 4x/semaine, il faut comprendre qu’il y a quelques préalables.

Premièrement, il faut un objectif, quel qu’il soit mais il vous en faut un. Si la seule idée de se lever tôt en été pour aller courir au lever du soleil parait séduisante, votre volonté sera très vite mise à mal dès le retour du mauvais temps.
Deuxièmement, il vaut mieux aller dormir pas trop tard pour avoir ses heures de sommeil (bien que ce soit variable d’une personne à l’autre).
Enfin, ne pas boire d’alcool permet de mieux dormir et donc d’être mieux reposé au réveil. Ces 3 éléments vont véritablement aider à gagner la bataille de la sortie du lit!

Perso, je me fixe régulièrement de très gros objectifs et je ne regarde (presque) plus la TV. En général, je vise un dodo vers 22h car je me lève vers 4h30-5h selon les jours. J’ai aussi complètement arrêté l’alcool en semaine. C’est très efficace!

Passons à ma technique pour sortir du lit. 5 étapes.

image002

#1 – Régler le réveil à la bonne heure

Inutile de calculer le temps qu’il vous faudra pour vous habiller à la minute près pour pouvoir vous réveiller le plus tard possible. Au réveil, on est plus lent et se presser n’a rien d’agréable. Mieux vaut donc compter un peu large. 5 ou 10’ de sommeil de plus ne changeront rien de toutes façons. Règlez donc une heure de réveil qui permet de sortir du lit sans se presser.

Je vous conseille aussi de préparer toutes vos affaires la veille. Ca évite de commencer à chercher votre t-shirt dans le noir et de réveiller tout le monde.

#2 – Eteindre le réveil directement

L’erreur du débutant lève tôt est de mettre le rappel du réveil (le célèbre « snooze ») pour pouvoir dormir 2 ou 3 minutes de plus. Ici aussi, quelques minutes ne changeront rien.

Snooze-you-Lose (1).png

Comme on dit « when you snooze, you loose ». Par contre, en coupant la sonnerie dès les premières secondes, vous allez déplacer la responsabilité du réveil chez vous. Votre réveil, lui, ne pourra plus rien pour vous. Inconsciemment, vous saurez que si vous vous levez ce sera grâce votre décision. Si pas, ce sera aussi votre décision….

#3 – Quand ça sonne, on se lève!

C’est la suite logique du point précédent. Si vous coupez votre réveil et que vous restez allongé ne serait-ce que 2 minutes, il y a 99% de chance que vous allez vous rendormir. Il faut donc se lever (ou, au minimum s’assoir) directement.

#4 – Laisser le corps se réveiller

C’est la sensation la moins agréable. En se levant, on se sent assez mal. Tout le corps dort encore. En prenant la direction de la salle de bain (allumez la lumière!) et en vous habillant, le corps entame son réveil et la sensation de mal-être disparaît assez rapidement. Parfois, c’est même l’excitation d’aller courir qui prend vite sa place (mais bon, c’est pas tous les jours…).

#5 – Sortir en faisant le moins de bruit possible

Une fois habillé, vous voilà prêt à partir. En laissant toute la maison endormie derrière soi, on a la sensation que le monde nous appartient. Que nous nous sommes levé avec courage alors que la planète entière dort encore. Petit plaisir garanti!

4.jpg

Ecrire cet article m’a paru simple car je domine désormais cette petite technique et j’ai appris à gérer la sensation de mal-être du réveil. Aujourd’hui, je me lève très régulièrement à 4h30 sans trop de difficulté. J’ai compris qu’en faire une habitude est très bénéfique. On pense souvent qu’aller courir le matin fatigue. Au contraire, cela donne énormément d’énergie pour la journée. Les jours de grand froid sont plus difficiles, bien sûr, mais ils procurent une sensation de satisfaction personnelle encore plus forte. Mon moment préféré, celui où j’allume ma lampe frontale pour m’enfoncer sans bruit dans la nuit. En rentrant, j’enchaîne avec un super petit-déjeuner!

Cet article vous a été utile? Vous l’avez trouvé intéressant?
Vous avez d’autres petits trucs?
Dites le nous en commentaire.

A bientôt.

7 commentaires

  1. Bravo ! C’est vrai qu’aux beaux jours, se lever tôt est assez facile (j’adore le faire aussi) mais en hiver, c’est quelque chose que je ne suis pas prête à faire ^^. Comment avez-vous adapté votre alimentation de la veille au soir et du petit-déjeuner ?

    J'aime

  2. Complètement d accord. Sans objectif cela devient effectivement difficile de garder la motivation. 5h30 le réveil pour l’entrainement en salle. Mais je me retrouve bien dans l’article. Et que de belles sensations une fois la séance terminée.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s