Courir un Trail et embrasser la nature

(temps de lecture: 4 min) –  A titre personnel, je ne suis plus un grand fan de la vie en ville. Elle présente des avantages mais je lui préfère la vie au calme entourée de nature. Pour la course à pied, c’est la même chose. Courir dans un parc ou entre les voitures, ça ne me motive pas. Je préfère de loin m’élancer dans la nature et découvrir les paysages de nos campagnes. Ca tombe bien, il y a justement une discipline de course qui se déroule en nature, le Trail. En matière de motivation et de boost énergétique, c’est le top. Voici pourquoi.

La nature comme théâtre

Pour faire court, le Trail est une course qui se déroule principalement dans la nature. Il combine donc le plaisir de la course à pied (premier effet Kisscool) et celui de la découverte de paysages souvent inaccessibles en voiture ou même en vélo (deuxième effet Kisscool). A la différence de la course sur route, le Trail ajoute donc une dimension de plénitude à une sortie. Et, comme la vitesse est assez lente (en tous cas la mienne ;)), on a l’occasion de profiter pleinement des paysages.

 

Ca monte et ça descend!

Le tracé d’un bon Trail cherche à tirer profit au maximum du théâtre naturel dans lequel il se déroule. En conséquence, on découvre de magnifiques endroits mais on subit aussi des dénivelés, parfois de manière importante. C’est une des grandes caractéristiques du Trail. On s’invite dans la nature et du coup, on monte et on descend. Et, comme on est à pied, les muscles ont tendance à chauffer. C’est la raison pour laquelle la plupart des courses de Trail mentionnent le dénivelé (renseigné en « D+ »). Un « 200 D+ » signifie que, sur la totalité du parcours, le dénivelé  est de 200 mètres.

 

L’esprit Trail

Le Trail c’est aussi un esprit. Globalement, on respecte plus la nature et le chrono perd de son importance. Le coureur de Trail lambda est plus à la recherche de découverte d’espaces verts et d’harmonie avec la nature que de performance à tout prix.

 

Le plaisir de courir et le contact avec la nature sont donc les deux principales caractéristiques du Trail. Deux ingrédients qui ont un impact très puissant sur la motivation et l’état d’esprit du coureur.

J’ai participé à mon premier Trail en mars dernier. Celui des Crêtes de Spa. Un superbe Trail de 21km 600D+. J’en garde un merveilleux souvenir. Grâce à une bonne préparation, j’ai pu pleinement profiter des paysages. 7Km se sont déroulés sur la neige encore intacte des hauteurs de Spa. Un régal!

Si ça vous tente, le calendrier de tous les Trails de Belgique est disponible ici.
Et pour ceux qui veulent rêver, je vous invite à découvrir les plus beaux Trails de France. Il se pourrait bien que je participe à l’un d’eux l’année prochaine. A suivre ;).

3 commentaires

  1. très chouette mais attention aux chevilles. je me suis retrouvée à l’hosto avec les deux malléoles de cassées et une revalidation qui a quand même duré 6 mois.
    depuis je recours comme un lapin…quand même moins vite…ben oui ça ce s’oublie pas

    Aimé par 1 personne

  2. Bel article qui respire le bon air !! Merci Jean-Pascal. En revanche, le lien renvoie vers des trails de pro… Heureusement qu’il y a la Bretagne pour les petits amateurs. Je vais me tester sur un 13 km prochainement, mais j’ai très peur pour les chevilles. On verra. Bonne continuation.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s