Pourquoi courir nous rend si positif

Après un séance d’entraînement ou une course, on se sent reboosté physiquement et mentalement. Le corps et la tête sont tonifiés. On est en confiance, on a envie de se dépasser.  D’un coup, on est beaucoup plus positif. Mais pourquoi?

On trouve pas mal d’articles sur la sensation de plénitude ressentie après une séance de course à pied. A titre personnel, j’éprouve beaucoup de plaisir avant, pendant et après une course mais je ressens aussi une sensation positive qui impacte la perception du monde qui m’entoure.

L’avant course, c’est déjà (un peu) la course

Une fois qu’on y a pris goût, l’idée même d’une sortie procure déjà une sensation de plaisir. Durant les heures qui précèdent une sortie, on a déjà un peu la tête en mode « course ». On pense au bien être que l’on va ressentir, au parcours, aux paysages que l’on va rencontrer etc. On gagne en légèreté et la vision des choses est plus positive.

Le plaisir de courir

img_0212-1

Les premiers pas sont parfois un peu difficiles mais après quelques minutes de course, la production d’endorphine et de dopamine va être stimulée. Les 2 ingrédients ont un effet très puissant sur notre corps ET notre esprit. La sensation de douleur et de fatigue diminue et on ressent du plaisir. Tout cela combiné à la beauté des paysages et du bon air…

Précision, cette belle mécanique n’a d’effet qu’après un minimum de temps de course. En général, il faut une séance de minimum 30 minutes pour en ressentir les effets.

L’euphorie d’après-course 

Le truc génial c’est que cette sensation ne disparait pas lorsque l’on arrête de courir. Au contraire, le sentiment de bonheur et de plénitude va perdurer quelques heures. Voilà pourquoi on se sent si bien après l’effort. On parle de « l’euphorie du coureur ». C’est le meilleur moment. Celui qui nous charge durablement en énergie positive.

On ressent beaucoup de confiance et on a alors l’impression d’être invincible. La sensation est précieuse et intense. Perso, c’est le moment où je pense à mon prochain défi et où l’envie de me dépasser est la plus forte.

Bis repetita

La sensation de bien être est tellement forte que l’on a envie de la retrouver. Très vite, l’envie se fait besoin. Courir devient une drogue. Pour retrouver la sensation de plénitude, on a besoin de renouveler l’effort. C’est un des éléments qui fait que l’on devient un coureur régulier. Tous les effets positifs s’installent alors de manière permanente.

Et vous, quels effets positifs ressentez-vous?

adobe-spark-2

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s