3 choses que j’aurais aimé savoir quand j’étais (totalement) inactif

20 ans sans sport et un mode de vie qui laissait à désirer, ça laisse des traces. Je le réalise encore aujourd’hui. Pendant cette période, j’avais l’impression d’être en forme. Ce n’est qu’en commençant à m’occuper de ma santé que j’ai découvert à côté de quoi je suis passé. Je vous partage les 3 choses essentielles que je retire de mon changement de mode de vie.

Ce n’est pas pour moi, je le ferai quand je serai motivé, je me sens en forme… Comme pour beaucoup d’entre nous, ce sont quelques-unes des pensées qui m’ont conforté dans une vie pas vraiment saine et fait prendre du poids au fil des années. 2 périodes de régimes privatifs m’avaient fait perdre quelques kilos que j’avais repris rapidement.  Je ne parvenais pas à en démarrer une troisième.

Fatigués d’être fatigués, mon corps et ma tête donnaient des signaux d’alerte que j’ai fini par écouter.  C’est ce qui m’a poussé à chausser mes (vieilles) baskets pour aller courir la première fois. C’était un jour d’été de 2013.  Ce jour-là, sans que j’en sois conscient, ma vie a commencé à changer.  Depuis lors, j’ai fait une entrée dans un monde, que je ne connaissais pas et qui m’apporte énormément d’énergie et m’a donné un super mental.

C’est donc en démarrant une activité physique (la course à pied dans mon cas) que j’ai progressivement changé de mode de vie. Depuis ce changement, je constate un certain nombre d’effets hypers positifs dont je n’avais absolument pas conscience.

1. Faire du sport donne de l’énergie.  Vraiment!

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, perdre des calories en bougeant (quel que soit le sport) donne énormément d’énergie. Oui, suer (un peu ou beaucoup) aide à se sentir en forme. Pourquoi? Mis en effort, le corps produit plusieurs hormones de plaisir comme la dopamine qui apporte une sensation de bonheur et de plaisir.  Mis en mouvement régulier, le corps est tonifié. Selon l’effort, il peut y avoir de la fatigue musculaire mais la sensation de bien être et d’énergie est fantastique.

19082018-_M9A5031 (1)

J’aime courir tôt le matin avant d’aller travailler. Après chaque sortie, j’ai la sensation d’être en pleine possession de mon corps et que quoi qu’il se passera pendant la journée, je me dis toujours qu’elle sera bonne.

2. Faire du sport incite à manger (beaucoup) mieux

Je constate qu’il y a 2 catégories de sportifs. Ceux qui se dépensent pour pouvoir s’empiffrer sans grossir 😉 et ceux qui soignent leur alimentation pour se sentir en meilleure forme. J’appartiens à cette deuxième catégorie.

04112018-_M9A9554La sensation d’agilité du corps et la possibilité de lui demander un effort est très agréable. Elle dope le moral.  Pour maintenir et amplifier cette sensation, le corps a besoin d’énergie de qualité, c’est la nourriture. Pour s’en convaincre, il suffit de comparer la différence de sensation que l’on a au réveil après un repas lourd (et arrosé) et après un repas léger. Dans le premiers cas, on se réveille ankylosé et dans l’autre, on ressent un bien être très agréable. J’ai constaté, au fil du temps, que se réveiller en se sentant plein d’énergie agit comme une drogue. Progressivement, on a envie d’avoir la sensation tous les matins. C’est là que ça devient vraiment intéressant. La tête se met alors à anticiper la sensation de réveil en super forme et aide à résister à l’alcool, la nourriture trop riche ou le sucre. Bingo!

Progressivement, je me suis tourné vers une alimentation plus saine et je constate tous les jours qu’elle m’apporte beaucoup d’énergie. J’ai diminué ma consommation de sucre, de graisse et d’alcool. Résultat, ce que je mange me donne de l’énergie au lieu de fatiguer mon corps pour digérer. Retrouvez mes premiers conseils pour changer d’alimentation dans cet article.

3. Faire du sport augmente la confiance en soi

C’est l’effet qui m’a le plus surpris et le plus puissant. Confronter son corps à des difficultés physiques a un effet sur le mental. La mécanique semble aussi efficace que simple. Je vous explique.

Quand on fait du sport, on aime se fixer des petits objectifs pour progresser. Au fil de la réussite de ces objectifs, le cerveau prend confiance. Un peu comme si il se disait « j’ai déjà réussi la difficulté X, il n’y a pas de raison que je ne puisse pas réussir la difficulté Y ». Avec le temps, ça devient une « habitude », une mécanique positive. Le cerveau prend progressivement confiance: il est capable de réussir des épreuves successives.

Le plus intéressant est que celle belle mécanique va s’appliquer au reste de la vie. Le cerveau ayant pris l’habitude de réussir des épreuves physiques applique le même principe de fonctionnement aux autres épreuves de la vie. Il voit chaque difficulté comme un petit challenge et se dit qu’il va réussir à la traverser. C’est le mécanisme de confiance en soi.

Dans cet article, j’explique pourquoi courir donne confiance en soi.

En résumé, pratiquer une activité physique, c’est s’occuper de son corps mais aussi de son mental. Les effets sont très puissants et ouvrent la porte vers un nouveau mode de vie qui procure énormément d’énergie. Un mode de vie vers lequel nous devrions guider nos enfants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s