Faut-il lire Eat & Run? Le livre du grand champion Scott Jurek

Alors qu’il vient de publier son dernier ouvrage (North), je me suis décidé à découvrir le livre « Eat & Run » du grand champion Scott Jurek. L’ouvrage n’est pas récent mais je n’avais jamais eu l’occasion de lire (il faut dire qu’il y peu, je ne savais pas vraiment qui était Scott Jurek…). Le titre prête à confusion… Eat & Run semble proposer de bonnes recettes pour courir vite et loin comme jamais.  Dès les premières lignes on se rend compte que ce n’est pas du tout de cela qu’il s’agit. Eat & Run est une autobiographie passionnante de la période de gloire de l’américain Scott Jurek.

Scott qui?

Scott JurekScott Jurek est un énorme champion de courses très longues distances (aussi appelées « ultras » (marathons ou trails)) des années 2000 (c’est le François D’Haene de l’époque) au palmarès qui donne le vertige.

Scott Jurek a notamment gagné:

  • 7 fois la Western States 100 (pour la petite histoire F. D’Haene prépare en ce moment sa première Western States);
  • 2 fois la Badwater (une course de 217km dans le désert);
  • 3 fois le Sparthathlon (245km en Grèce)…

Très connu pour ses grandes qualités de coureur et sa force mentale, il a clairement dominé le monde de l’ultra pendant près 10 ans.

Un récit palpitant

Eat & Run est un livre d’inspiration autour d’une aventure humaine: celle d’un homme à la force mentale incroyable qui cherche à se dépasser en permanence pour atteindre sa limite physique sans la dépasser. On apprend à connaître Scott au fil de ses années de gloire.

Scott Jurek est un jeune, il a la vingtaine au moment du récit, (sur)doué de course à pied , en particulier pour les longues distances, qui va d’exploit en exploit au fil de ses envies et de sa motivation. C’est, pour moi, le côté le plus intéressant du livre.

Scott Jurek est un amoureux fou de la course à pied mais il a aussi une capacité incroyable à se motiver pour atteindre ses objectifs. Au fil des pages, on comprend l’énergie, le travail et la motivation qui sont nécessaire pour devenir un grand champion au travers de différentes courses mythiques qu’il a remportées. Même si un peu plus de détails aurait été le bienvenu, on vit les courses de l’intérieur. C’est passionnant.

eat-and-run-scott-jurek

On y découvre aussi quelqu’un de très sensible à l’alimentation qui se détourne très jeune de la viande. Il découvre le végétarisme, puis le végétalisme avant une courte période de crudivorisme (alimentation basée sur l’unique consommation de fruits et légumes crus) qu’il finira par abandonner.

Plus il s’entraîne, plus il prend conscience de l’importance de la nourriture sur ses performances, s’y intéresse et conçoit ses recettes lui-même. On les retrouve d’ailleurs dans les différents chapitres. Ce volet est plus ou moins intéressant car aucune argumentation n’est fournie et les recettes présentées dans le livre sont à base d’aliments difficile à trouver.

Que retirer de ce livre?

Est & Run est un livre vraiment très inspirant pour les amateurs de course à pied ou ceux qui veulent comprendre comment le mental des grands champions fonctionne (on y retrouve pas mal d’éléments que j’avais présenté un article sur le sujet). Scott Jurek est un personnage hors norme qui reste simple. Son récit est  passionné, très inspirant et ne déçoit en rien.

Je suis beaucoup plus mitigé sur les différentes recettes (un peu farfelues) proposées au fil des chapitres. Je suis loin d’être convaincu que la recette du « Wrap Houmous Kalamata », présentée comme l’en-cas idéal pour le trail, parle à beaucoup de monde…

Au final, c’est vraiment un lire à lire. Le style d’écriture n’est pas extraordinaire mais la force du récit tient en haleine. On a l’impression de faire les courses dans la tête de Scott Jurek. Rien que pour ça Est & Run est un incontournable.

PS: Si vous voulez savoir ce qu’est devenu Scott Jurek, suivez sa page Facebook et son compte Instagram.

3 commentaires

  1. Bonjour. Merci pour ce chouette article. J’ai également adoré lire ce livre. Par contre j’ai également apprécié les recettes, je vous assure qu’elles valent la peine de les tester. Le chili sin carne est à tomber et est devenu un classique chez nous qui mangeons peu de viande. Mon mari prend régulièrement ses balls aux algues nori et riz à sushi lors de ses courses. Et les Wraps restent également parfait comme repas avant course. Bref a tester!

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s