Gérer sa motivation sur la durée. Premier défi.

Bien souvent, le plus difficile n’est pas d’aller courir la première fois ni de renouveler l’effort à l’occasion. Non. La difficulté est de maintenir la motivation dans le temps. Pour que les effets positifs du sport (mentalement et physiquement) soient perceptibles, il faut s’assurer que les courses soient pratiquées de manière régulière. Petit mode d’emploi perso.

1. Se fixer un objectif

Faire 3 fois le tour du parc avec les copines de temps en temps, c’est sympa mais ça risque de ne pas vous mener bien loin. Pour que l’effort devienne bénéfique, un peu d’organisation  (et de détermination) est nécessaire.

Se fixer un objectif personnel et se promettre de le réaliser, est mon conseil numéro 1. Pour éviter que cela ne devienne une promesse en l’air, du genre bonne résolution imbibée du 1er janvier, le mieux est de le faire savoir autour de soi.

Sans tomber dans les grandes théories de définition d’objectif, il est important de se fixer un objectif (un peu) ambitieux (mais pas trop) et qui vous motive: une distance dont vous avez toujours rêvé, une course particulière, un objectif de chrono, un parcours précis… Peu importe le niveau d’ambition, il faut juste que l’idée de l’atteindre vous pousse à enfiler votre équipement de manière régulière.

Perso, je m’étais fixé comme premier objectif de courir les 10km de Lasnes (une très belle course qui se déroule fin août). Il m’a fallu 1 an pour franchir cette étape. Oui, je sais, j’ai progressé lentement ;).

2. Avoir un plan d’entraînement

La deuxième chose à faire est de trouver un moyen pour vous mener à votre objectif. Pour cela, il est bien de disposer d’un plan d’entraînements. Pas de stress, ça existe pour tous les niveaux, tous les rythmes et tous les types de coureur.

Pour débuter, on peut trouver des plans d’entraînement sur internet (type Start-to-run). Mais une fois que l’on a un petit niveau, disons à partir de 5km, mieux vaut passer à un programme personnel. Après un test sur piste, vous définissez un objectif avec un coach (je vous parlerai prochainement du coaching et de ses bienfaits). Il pourra alors construire le plan d’entraînement qui vous correspond.

C’est la meilleure manière de progresser, selon moi. Le programme va alterner divers types de course (distance, cardio etc.) afin de vous faire progresser durablement.

Depuis plus d’un an, je suis les plans d’entraînements que mon coach me concocte sur base régulière. Je fixe mon objectif (par exemple, une course paticulière dans x mois) et il me prépare un programme spécifique pour y arriver. Grâce à celui-ci, je progresse lentement et durablement. Perso, ça me booste à aller toujours plus loin.

 

Jean-Pascal

Suivez facilement l'actu de mon blog sur www.facebook.com/positivenationblog

Recent Posts

Combiner entraînements et vie de famille, notre recette (magique)

Entre le boulot, les enfants et la vie sociale trouver du temps pour faire du…

4 semaines ago

Effort sportif: comment déjouer la paresse de notre cerveau?

Vous avez déjà remarqué comme notre cerveau est doué de créativité pour nous décourager de…

2 mois ago

3 clés pour gérer son année sportive

Pour rester en forme, on a besoin de faire du sport tout au long de…

2 mois ago

2 superbes défis pour mes 50 Printemps

Cette année 2020 est un peu particulière pour moi. En avril, je passerai le cap…

3 mois ago

Le Batch Cooking, une solution pour bien manger sans se prendre la tête

En semaine, la fatigue est là, le boulot nous accapare, passer du temps en cuisine…

7 mois ago

122km d’aventure extraordinaire sur le Grand Raid des Pyrénées

Vendredi 23 août, 30’ avant le départ. Nous sommes sur la ligne, prêts à affronter…

7 mois ago